Logo Hub Rural
Financement agricole et développement rural
Accueil > Financement agricole et développement rural

Cadre d'intervention thématique

Le présent document énonce les modalités d’intervention du Hub Rural dans la problématique financière du développement agricole et rural de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Pour une meilleure articulation de cette intervention aux politiques et stratégies de développement en cours dans la région, l’appui du Hub, qui consiste en la fourniture d’informations, de connaissances et d’expertises pertinentes, est structuré en quatre (4) domaines. Les trois premières portent sur les thématiques respectives de la consolidation des mécanismes de financement en place, de la gestion financière des exploitations agricoles familiales et de la diversification des stratégies financières. Le quatrième domaine, de nature transversale, concerne la mise en place d’un système de veille et d’information financière pour le suivi et l’évaluation globale du financement de l’économie agricole régionale.

Domaine transversal : Mise en place d’un système de veille et d’information financière

Pour faire face aux défis de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la pauvreté rurale posés par une agriculture doublement fragilisée par une productivité insuffisante et une faible compétitivité, l’Afrique de l’Ouest et du Centre met en œuvre des politiques et stratégies de développement ancrées dans le cadre fédérateur du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture Africaine (PDDAA) initié par le NEPAD.

Cet ancrage, porté par l’ECOWAP de la CEDEAO et renforcé par la PAU de l’UEMOA et le programme de la CEEAC, inscrit le secteur primaire dans une dynamique de modernisation des systèmes de production agricole, de mise en valeur optimale des ressources naturelles (terres et eaux), de développement des marchés agricoles et d’appui aux groupes sociaux défavorisés.

Les programmes de développement des infrastructures agricoles, conçus aux niveaux régional et national pour conduire ces politiques et stratégies, requièrent d’importantes ressources financières dont la mobilisation fait l’objet des plans d’investissement.

Pour accompagner le pilotage stratégique de ces programmes et plans, le Hub Rural s’emploie à la mise en place d’un Système de Veille et d’Information Financière (Sy-VIF) permettant de dégager une vision globale et dynamique du système régional de financement du développement agricole et rural.

Cet accompagnement comporte les deux axes ci-après.

Axe 1 Production d’agrégats macro-financiers et de ratios d’évaluation de performances

Un système de gestion de bases de données sera mis en place pour collecter, traiter et analyser les données de financement du secteur agricole et rural pour produire des agrégats de ressources et d’emplois ainsi que des ratios de performance alimentant les procédures de prise de décisions en la matière.

Ces informations seront diffusées sous la fore d’un état semestriel dénommé "Situation du Financement du Secteur Agricole (SIFA)". Le prototype de cet état est présenté en annexe.

La composante Veille du Sy-VIF e développement et l’animation de ces bases de données se fera en appui aux communautés de pratiques constituées des acteurs engagés dans le suivi-évaluation des politiques et stratégies, notamment ceux d’entre eux qui traitent spécifiquement de l’information financière (ministères chargés des finances, organismes de financement et autres observatoires économiques).

Axe 2 Mise en place d’un dispositif de veille financière

Le dispositif de veille s’emploie à repérer, enregistrer et analyser les évènements socioéconomiques et financiers qui impactent le secteur agricole régional.

Une attention particulière est accordée à l’évolution des marchés agricoles, aux décisions des partenaires techniques et financiers, aux politiques budgétaires et monétaires de Etats, aux stratégies des établissements financiers (banques, assurances, SDF) et à la conduite des organisations professionnelles du secteur.

Les activités de la veille financière (collecte, analyse, diffusion) s’inscriront aussi dans le cadre des communautés de pratiques susvisées.

Le produit de ces activités est une Note de Veille Financière publiée sur le site du Hub et mise à jour en continu.

Domaine thématique 1 : Facilitation du dialogue inter-acteurs sur les mécanismes de financement du secteur agricole

Au regard des performances techniques (productivité des facteurs) et économiques (revenus ruraux), il s’avère que les ressources financières du secteur, par ailleurs non négligeables, ne sont pas valorisées de manière optimale.

On observe des dysfonctionnements liés à la faiblesse des taux de décaissement de ressources ainsi qu’aux déséquilibres de financement entre zones agroécologiques, entre groupes socioéconomiques et entre maillons de filières.

Pour contribuer au réajustement de ces déséquilibres et à la mise en cohérence du système de financement du développement agricole et rural, le Hub entend ouvrir un espace de dialogue entre organismes fournisseurs de fonds et organisations professionnelles bénéficiaires.

Axe 3 Revue des mécanismes de financement du développement agricole et rural

Chaque mécanisme de financement répertorié dans la base de données fait l’objet d’une revue spécifique consistant à expliciter aux groupes cibles le contexte de sa mise en place, les objectifs qu’il vise, les résultats qui en sont attendus ainsi que les conditions (éligibilité, taux, échéancier) et procédures de décaissement des fonds alloués. Du côté de la demande, la revue suscite le feedback des organisations professionnelles, tant faîtières qu’à la base, pour faire valoir leurs points de vue sur le mécanisme en question.

Cet espace de dialogue est élargi aux experts et spécialistes pouvant apporter leur éclairage sur les conditions d’optimisation de l’instrument.

La revue paraît tous les semestres sur le site du Hub et est largement diffusée auprès des acteurs impliqués dans le financement du secteur.

Domaine thématique 2 : Appui à l’amélioration de la gestion financière des exploitations agricoles familiales

Les exploitations agricoles ont difficilement accès au financement bancaire pour des raisons liées :
- à la qualité de l’information contenue dans les dossiers de demande de prêts ;
- à l’insuffisance des fonds propres mobilisés ;
- aux risques inhérents à l’activité agricole (instabilité climatique, pressions parasitaires, volatilité des marchés), et
- aux contraintes des dispositions prudentielles (garanties hypothécaires et liquidité des actifs hypothéqués).

Cette source de financement, à hautes potentialités, doit être davantage mise en valeur par les exploitations pour satisfaire leurs besoins de fonds de roulement (BFR) que les apports publics (subventions, avances de campagnes) et les concours des SFD peinent à couvrir.

Pour élargir leur accès aux ressources bancaires, il revient aux exploitations agricoles d’améliorer leur gestion financière en s’appuyant sur les organisations professionnelles. Ce renforcement des capacités d’absorption de fonds est le gage d’une valorisation optimale des infrastructures agricoles prévues dans le cadre de l’ECOWAP, de la PAU et du programme de la CEEAC.

L’appui du Hub Rural en la matière s’articule en deux axes.

Axe 4.1 Elaboration et vulgarisation d’un système de comptabilité sectoriel (agriculture au sens large)

Pour aider les exploitations agricoles à améliorer la qualité de l’information financière qu’elles fournissent, le Hub va proposer un système de comptabilité adapté à leur situation socioéconomique. Ce travail d’élaboration d’une comptabilité sectorielle est prévu et encouragé par le Traité relatif à l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique. Les propositions de normalisation des opérations, d’homologation de pièces justificatives, de procédures de tenue de comptes et de structuration des états financiers (compte de résultat, bilan et tableau de flux de trésorerie) seront soumises à l’Ordre des experts comptables pour avis et suggestions.

Outre l’avantage de l’amélioration de la qualité de l’information financière, cet outil permettra une meilleure mesure des performances des exploitations agricoles (valeur ajoutée, revenu agricole).

Les vecteurs envisagés pour la vulgarisation de ce système sont les organisations professionnelles faîtières (ROPA, RECAO, etc.) et les programmes de développement agricoles (appui BM, FIDA, et autres PTF). Avec les OP, il s’agira de considérer la faisabilité de la mise en place de centres (ou pools) de gestion appuyant les exploitations agricoles dans la production de l’information comptable. Les opportunités offertes par les programmes suffisamment dotées de ressources humaines et financières seront aussi être explorées à cette fin.

Axe 4.2 Appui à la définition de stratégies de financement de la modernisation des exploitations agricoles.

L’information financière ainsi produite peut être mis à profit pour définir des structures de financement plus adaptées à l’offre des établissements financiers.

En s’appuyant sur les services offerts par les centres de gestion en question, les organisations professionnelles pourront développer des stratégies d’élargissement de la bancarisation des exploitations agricoles, de mobilisation de l’épargne locale pour la constitution de fonds propres, de recours aux produits d’assurances, de gestion de trésorerie et de mise en œuvre de projets d’investissements (CUMA, aménagements hydroagricoles, centrales d’achat, unités de transformation, etc.).

Le Hub apportera aux organisations faîtières l’information et l’expertise nécessaire pour susciter les demandes d’appui en ces matières.

Domaine thématique 3 : Appui à la promotion de modes de financement innovants

Les importants volumes financiers requis pour la mise en œuvre des PNIA et autres programmes structurels appellent une large diversification des sources de financement.

Cette démarche devra permettre d’accroître la contribution du secteur privé au financement du développement agricole, aujourd’hui largement assuré par les fonds publics. Par ailleurs, les opportunités de développement des marchés de matières premières d’origine agricole sont aussi à explorer pour permettre aux producteurs de la région d’en tirer profit, à l’instar des agriculteurs du Nord.

La gestion des risques financiers s’inscrit au cœur de ce processus d’innovation. Les communautés de pratiques qui seront appelées à le porter mobiliseront l’expertise financière disponible au niveau des institutions et organismes régionaux et nationaux impliqués dans la formulation des stratégies de financement des programmes de développement économique et sociale.

La contribution du Hub au développement de ces communautés de pratiques prendra deux axes.

Axe 5.1 Promotion de modes alternatifs de financement des infrastructures structurantes

Les modes alternatifs principalement envisagés sont les diverses formes de partenariats public-privé qui peuvent être explorés pour financer des infrastructures tels que les aménagements hydroagricoles et les plateformes de commercialisation des produits agricoles.

Leur promotion s’opérera sur la base de stratégies élaborées par des groupes de réflexion et validées par des ateliers régionaux.

Axe 5.2 Appui à la définition de stratégies de financement des filières agricoles stratégiques

Le Hub entend mettre une expertise à la disposition des acteurs et organisations professionnelles des filières vectrices d’intégration des marchés communautaires et de pénétration des marchés mondiaux. Les filières structurées autour du cacao, du café, du riz et d’autres spéculations stratégiques sont ainsi visées. La procédure d’appui consiste à accompagner les filières (OP, interprofessions, marchés) dans le diagnostic financier et la planification des opérations de mobilisation de ressources.

Domaines et axes de travail Principaux acteurs cibles
Mise en place d’un système de veille et d’information financière (Sy-VIF)
Production d’agrégats macro-financiers et de ratios d’évaluation de performances Edition d’une "Situation du Financement du Secteur Agricole" (SIFA) Gouvernements, OIG, Banques, PTF, OP, Ordres d’experts, bureaux d’étude, centre de recherche et de formation
Mise en place d’un dispositif de veille financière Edition de Note de Veille Financière
Facilitation du dialogue inter-acteurs sur les mécanismes de financement du secteur agricole
Revue des mécanismes de financement du développement agricole et rural Aménagement d’un espace de dialogue sur les mécanismes de financement Gouvernements, OIG, Banques, PTF, OP, Ordres d’experts, bureaux d’étude, centre de recherche et de formation
Appui à l’amélioration de la gestion financière des exploitations agricoles familiales
Elaboration et vulgarisation d’un système de comptabilité sectoriel (agriculture au sens large) Mise en place d’une comptabilité spécifique au secteur agricole OP Programmes de développement
Appui à la définition de stratégies de financement de la modernisation des exploitations agricoles Renforcement de la fonction financière et de la capacité de mobilisation et d’absorption des ressources OP
Appui à la promotion de modes de financement innovants
Formulation de modes alternatifs de financement des infrastructures structurantes Promotion de partenariats public-privé Gouvernements, OP, PTF, Banques, OIG Experts
Appui à la définition de stratégies de financement des filières agricoles stratégiques Consolidation de marchés, Développement de filières

pdf (674.8 ko)

Crédits: AK-Project