Logo Hub Rural
Impact of climate change on rural poverty and food security
Home > News

Burundi - 10 millions d’Euros pour financer l’accès aux engrais durant une année

Le don accordé au Programme National de Subvention des Engrais au Burundi (PNSEB), permettra à tous les agriculteurs et éleveurs burundais l`accès aux engrais minéraux pour toutes les cultures vivrières.

L’équivalent d’à peu près 20 milliards de Fbu, qui couvre la période d’avril 2013 à mars 2015, a été octroyée ce vendredi 3 mai par l’ambassadeur néerlandais Oppewal Jolke au ministère burundais des Finances pour le contrat de contribution des subventions agricoles au PNSEB.

Le don offert par le gouvernement néerlandais permettra aux agriculteurs burundais l’accès aux engrais minéraux, le financement des frais de mise en œuvre de ce nouveau programme de subvention et l’appel à la société spécialisée dans la conception et distribution de ces engrais minéraux « car le secteur agricole burundais fait face à des contraintes majeures liées à la non fertilité des sols occasionnée par le manque de moyens financiers des producteurs agricoles », souligne l’ambassadeur néerlandais. Toutefois, il indique que la mise à disposition de cette somme se fera sous forme d’avances échelonnées qu’après présentation des demandes de ce payement par le gouvernement burundais.

« Je réitère mes remerciements à l’ endroit de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Burundi, qui s’est engagé à soutenir les efforts du gouvernement du Burundi dans le développement du secteur agricole », a déclaré le ministre des Finances Tabu Abdallah Manirakiza.

Depuis décembre 2012, les partenaires financiers au Fonds commun pour les fertilisants et engrais minéraux contribuent pour la seconde fois dans le développement du secteur agricole burundais dans le but de relancer l’économie burundaise.

La subvention seule ne suffit pas, fait remarquer l’ambassadeur néerlandais. Elle doit rencontrer une bonne organisation des producteurs, une implication de l`innovation et le développement d`un marché bien structuré. « Nous attendons le fruit de nos efforts communs dans l’intérêt du cultivateur burundais. Comme le disait votre héros de l`indépendance le Prince Louis Rwagasore qui était impliqué dans le secteur des coopératives paysannes, la satisfaction du laboureur retiré dans le Burundi profond fera notre fierté », a fait savoir M. Oppewal Jolke.

Par Célia Kayonde

Source : www.iwacu-burundi.org

Crédits: AK-Project