Accueil > Zones d'intervention

Union économique et monétaire ouest-africaine

L’UEMOA, instituée par le traité du 10 janvier 1994 (en remplacement de l’UMOA créée en 1962), regroupe huit pays de l’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo (la Guinée Bissau y a adhéré en 1997).

En vue de l’intégration économique de ses huit Etats membres, l’UEMOA s’est assignée, par son Traité constitutif, cinq objectifs principaux :

- le renforcement de la compétitivité des activités économiques et financières des Etats ;

- la convergence des performances et des politiques économiques des Etats, par l’institution d’une procédure de surveillance multilatérale.

- la création d’un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux et le droit d’établissement ainsi que sur un tarif extérieur commun et une politique commerciale commune.

- la coordination des politiques sectorielles nationales, par la mise en œuvre d’actions communes et éventuellement de politiques communes dans les principaux domaines de l’activité économique.

- l’harmonisation des législations des Etats membres dans la mesure nécessaire au bon fonctionnement du marché commun.

L’UEMOA a mis en place des institutions spécialisées autonomes.

- La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) est un établissement public international. Elle a le privilège exclusif d’émettre les signes monétaires sur le territoire des Etats de l’Union.

- La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) contribue notamment au financement, sous des formes diverses, d’infrastructures de soutien au développement, de l’amélioration des conditions et moyens de production, de l’établissement de nouvelles activités.

- La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a la mission d’asseoir le financement de l’entreprise sur des ressources longues à travers la mobilisation de l’épargne locale et la mobilisation de flux financiers extérieurs par le canal d’un marché financier.

La politique agricole de l’UEMOA

La Politique Agricole de l’UEMOA (PAU), adoptée par les Chefs d’Etat en décembre 2001, a comme objectif principal de contribuer durablement à la satisfaction des besoins alimentaires de la population ouest africaine, au développement économique et social des Etats membres, et à la réduction de la pauvreté en milieu rural.

La P.A.U., qui inclut l’ agriculture, l’ élevage, la foresterie et la pêche, vise :

- L’adaptation des filières agricoles aux règles du marché régional et international, et l’amélioration du système productif.

- L’approfondissement du marché commun dans le secteur agricole et la gestion des ressources partagées.

- L’insertion de l’agriculture de l’espace UEMOA dans le marché régional et dans le marché mondial.

> Pour en savoir plus :

- Acte additionnel n°03/2001 portant adoption de la PAU

- Etude sur les grandes orientations de la PAU (Volume 1)

- Etude sur les grandes orientations de la PAU (Volume 2)

- Programme triennal d’activité 2002-2004 pour la mise en œuvre de la politique agricole de l’UEMOA

Contacts

- Commission de l’UEMOA 380 rue Agostino Neto, 01 BP 543 Ouagadougou 01 - Brkina Faso tél : (226) 31 88 73 à 76 – fax : (226) 31 88 72 Site Internet : http://www.uemoa.int

- BCEAO Av. Abdoulaye Fadiga, Dakar, Sénégal Tél. : (221) 839 05 00 - Fax : 823 91 08 Site Internet : www.bceao.int

- BOAD 68, Avenue de la Libération, BP 1172 Lomé, Togo Tél. : (228) 21 59 06 - Fax : 21 52 67 Site Internet :www.boad.org

- BRVM 01 BP 3802 Abidjan 01 Côte d’Ivoire Tél. : 20.32.66.85 Site Internet : www.brvm.org

Crédits: AK-Project