Logo Hub Rural
Accueil > Activités

Conclusions et recommandations de la réunion du groupe technique de suivi du processus d’élaboration des PNIA et du PRIA de 2ème génération, 26-27 avril 2016 Accra (Ghana)

Dans la perspective du lancement de la deuxième génération de Plans Nationaux d’Investissement Agricole (PNIAs) et du Plan Régional d’Investissement Agricole (PRIA) de la CEDEAO, les membres du comité de suivi de ce processus se sont réunis les 26 et 27 Avril 2016 à Accra pour amender et adopter le projet de guide méthodologique proposé par le Hub Rural en tant que facilitateur mandaté par la CEDEAO. Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre global de la mise en œuvre des orientations de la déclaration de Malabo, sous le leardership de la Commission de l’Union Africaine, de l’Agence du NEPAD et de la CEDEAO, a vu la participation du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural de la République du Sénégal ; Les représentants des quatre groupes d’acteurs : OP, secteur privé, Réseau Genre, société civile (POSCAO) ; Les représentants des institutions techniques d’appui : CILSS, CORAF/WECARD, FAO, IFPRI, AFRICARICE, Secrétariat CSAO-OCDE, Hub Rural ; Le chef de file de l’ECOWAP Donor’s Group (USAID) ; et Les structures invitées : ARAA, et CT/AGIR, African Youth Initiative on Climate Change (AFRI.YOCC).

L’atelier marqué par une série des communications notamment sur le projet de guide, sur la conduite du processus, et sur le contenu potentiel des plans d’investissement, suivies de communications faites par les acteurs et institutions sur les formes d’appui qu’ils sont en capacité d’apporter aux Etats et la Commission de la CEDEAO dans le processus, a abouti aux conclusions suivantes :

En matière d’amélioration du contenu du Guide :

- Etoffer l’analyse contextuelle en intégrant quelques éléments relatifs, non seulement aux politiques commerciales, aux initiatives liées à la résilience, mais aussi aux dispositifs de coordination intersectorielle fonctionnels dans plusieurs pays ;

- Mieux prendre en compte la dimension genre dans le document ; Rationnaliser les étapes du processus tout en gardant son caractère participatif et inclusif, notamment en explicitant d’avantage les activités à conduire, en valorisant au maximum des dynamiques en cours, et en prévoyant les actions de communication à différents niveaux.

En matière de conduite du processus :

- La nécessité de rechercher la synergie et une meilleure coordination des actions et des appuis déployés par les différents acteurs ;

- Veiller au renforcement du leadership des Etats et de la Commission de la CEDEAO (concertation, appropriation) du processus ;

- La nécessité de faire une large communication sur le processus, tant au niveau national, que régional ;

- Veiller à une large participation des acteurs, régionaux et des partenaires techniques et financiers aux différentes activités conduites dans le cadre du processus ;

- Inviter les acteurs des autres Communautés économiques régionales à partager les expériences de l’Afrique de l’Ouest lors de l’atelier de validation du Guide, et faire bénéficier à l’atelier les expériences de leurs régions.

Sur le contenu des plans d’investissement :

- Veiller à la prise en compte des problématiques émergentes (nutrition, changement climatique, assurance agricole, protection sociale), y compris celle de résilience en lien avec la dynamique AGIR en cours ;

- Veiller à la prise en compte des problématiques identifiées lors du bilan de l’ECOWAP+10 : emplois des jeunes, chaines de valeur, etc.

- Spécifier les instruments de politiques à déployer, notamment des mécanismes innovants de financement pour accompagner les programmes d’investissement ;

- Proposer un plan succinct de rédaction des plans d’investissement pour faciliter la comparaison des documents ;

Les participant se sont donnés rendez-vous du 30 mai au 2 juin 2016 à Abidjan pour l’atelier régional de lancement du processus dont les objectifs principaux sont : i) d’ Inscrire la démarche régionale dans l’agenda de la CUA/NPCA ; ii)de tirer les enseignements de la revue conjointe régionale du secteur agricole ; iii) d’ approfondir les réflexions pour définir une stratégie en vue d’une meilleure intégration des instruments de politiques publiques ; iv) Amender et adopter le guide de révision des plans d’investissement agricole ; v) Adopter un plan conjoint d’appui aux pays et à la Commission ; et vi) Adopter une feuille de route du processus de révision des PNIAs et du PRIA.

Télécharger le relevé des conclusions et recommandations

Crédits: AK-Project